Des villes intelligentes totalement en phase avec nos besoins, construites sur des données

Des quartiers urbains centrés surtout sur les besoins des habitants et des entreprises, en matière d’efficacité énergétique par exemple : c’est exactement ce que le célèbre cabinet d’architecture Perkins&Will a réalisé en exploitant la puissance des données. Découvrez comment ces visionnaires ont imaginé l’environnement urbain durable idéal en s’appuyant sur des données collectées avec la technologie intelligente de Siemens pour les bâtiments. 

27-06-2022

 

Les architectes ne doivent pas baser leur travail sur des hypothèses, mais sur les souhaits et les besoins réels des clients. Pour Steven Charlton, directeur général de Perkins&Will, c’est l’essence même de son métier. Son cabinet d'architecture veut appliquer ce principe pour créer des villes qui répondent totalement aux besoins (futurs) des habitants et des entreprises. Encore faut-il les connaître.

Supposer n’est pas savoir

Depuis toujours, les projets de Perkins&Will s’appuient sur un énorme volume de connaissances. Mais le cabinet en sait encore bien plus aujourd'hui. « Grâce à la technologie de Siemens, nous pouvons puiser à beaucoup plus de sources pour collecter des données démographiques, économiques, technologiques ou de consommation par exemple », explique Steven. « Siemens, chez qui la recherche et le développement occupent une place centrale, nous aide à voir plus loin. Notre ambition est de créer une représentation digitale du monde. »

Pour pouvoir collecter les données nécessaires, il faut que les bâtiments et les villes soient intelligentes. Pour Perkins&Will, cela implique de travailler avec une technologie flexible et des standards ouverts permettant d'adapter ou d’étendre facilement les infrastructures. Grâce à la technologie, il est en outre possible de collecter les données relatives aux émissions de CO2 ou aux conditions climatiques, entre autres, tout au long du cycle de vie du bâtiment. Celui-ci est capable d’optimiser lui-même ses émissions de CO2 du premier au dernier jour, en alignant la consommation d’énergie sur les données mesurées.

Quartiers urbains intelligents

Autrefois – et c’est encore le cas aujourd'hui dans de nombreuses parties du monde –, les bâtiments étaient vus comme des unités isolées. L’architecte s’attelait à obtenir les certificats énergétiques nécessaires sans accorder d'attention aux autres bâtiments voisins du sien, ni à sa connexion optimale avec le réseau de transports publics, par exemple.

Et d’ailleurs, de combien de bâtiments un architecte devrait-il tenir compte ? Steven Charlton travaille dans le cabinet londonien de Perkins&Will, situé à Whitechapel. S’il pouvait repenser Londres, faudrait-il qu'il prenne l’ensemble de la ville en considération ? Ce serait très compliqué, car les environnements et les politiques varient énormément d'un quartier à l’autre.

C’est donc logiquement par quartier qu’il serait intéressant de développer des infrastructures intelligentes : une zone urbaine ou un campus, dont les habitants et les entreprises seraient disposés à tester des innovations qui leur facilitent la vie. Ces quartiers pourraient aussi collaborer pour produire, stocker et distribuer l’énergie de manière optimale, par exemple.

Et à l’avenir ? 

La pandémie a-t-elle eu un effet positif sur le développement de l'architecture intelligente basée sur des données ? « Depuis la pandémie, la technologie est mieux acceptée », commente Steven. « Les gens sont plus ouverts à l’idée de placer des capteurs pour mesurer la qualité de l’air, entre autres, alors qu'ils étaient plutôt opposés à toute forme de surveillance, notamment par vidéo. »

Mais de nouveaux défis sont apparus pour les architectes. Ils doivent concevoir des bâtiments plus résilients, capables de continuer à fonctionner dans pratiquement toutes les circonstances. En cas de nouvelle épidémie, par exemple, les usagers doivent pouvoir conserver une distance de sécurité entre eux et bénéficier d'un air propre en suffisance.

Les architectures et les bâtiments intelligents fournissent les informations nécessaires pour résoudre ces problèmes. Cela exige de nouvelles compétences professionnelles et une technologie intelligente pour les bâtiments. Mais c’est clairement la voie à suivre. So let’s go !

 

Plus d'infos ? 

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé – abonnez-vous ici à la newsletter