Eurogal nous confie la protection électrique basse-tension

Lorsque l’on est un des fleurons technologiques du pays, une protection électrique défaillante peut avoir de sérieuses conséquences. Eurogal, entité du groupe ArcelorMittal basée à Yvoz-Ramet, a mandaté Siemens pour le remplacement de ses disjoncteurs basse-tension. Un chantier délicat, dont le coup d’envoi a été donné fin 2020. Les deux acteurs travaillent depuis lors en étroite collaboration.

19-12-2022


Et pour cause : chaque intervention de remplacement doit être bouclée dans le délai imparti, quelle que soit la complexité du travail. Le sens de la préparation et le sang-froid des field engineers de Siemens jouent à cet égard un rôle majeur, comme le fait remarquer d’emblée Kevin Godfroid, contremaître en maintenance électrique chez Eurogal :

« ll faut saluer l’expérience et l’efficacité de l’équipe Siemens, qui malgré la complexité des installations arrive à évaluer de manière précise la durée d’intervention nécessaire. Le délai accordé a jusqu’ici toujours été respecté. Dans certains cas nous avons même été plus vite que prévu. »

Galvanisation de tôle pour l’automobile : un savoir-faire reconnu mondialement 

La ligne de galvanisation d’Eurogal, qui occupe environ 90 personnes, est régulièrement citée en exemple pour sa performance et ses caractéristiques uniques. Deux produits dédiés essentiellement à l’automobile et au domaine de l’énergie renouvelable, comme les panneaux solaires, y sont fabriqués : le zinc et le Magnélis®, un alliage propriétaire combinant zinc, magnésium et aluminium.

Kevin Godfroid: « Ces deux produits sont réalisés à l’aide de deux cuves interchangeables. Cela nous donne un avantage stratégique en termes de variation de marché. De manière générale, nous faisons preuve d’une grande faculté d’adaptation ici à Liège. »

En cas de problème majeur, nous serions confrontés à un arrêt forcé de plusieurs jours sans possibilité de remplacement immédiat
Kevin Godfroid, Responsable CTM Electrique

Le risque grandissant d’un matériel obsolète

Installés par Siemens il y a plus de vingt ans, les disjoncteurs-basse tension 3WN sont répartis tout au long de la ligne afin de protéger chaque zone séparément. Il se peut toutefois qu’un déclenchement sur une portion de la ligne engendre malgré tout un arrêt complet. Chaque heure d’immobilisation engendre des pertes pécuniaires conséquentes.

Bien qu’ils soient périodiquement contrôlés, quel scénario imaginer si l’un des disjoncteurs venait lui-même à dysfonctionner ? Les pertes pourraient encore être nettement plus importantes comme l’explique Kevin Godfroid:

« En cas de problème majeur, nous serions carrément confrontés à un arrêt forcé de plusieurs jours sans aucune possibilité de remplacement immédiat, vu que les modèles d’origine sont obsolètes. Rien que le redémarrage du four demande un jour complet de relance. »

Siemens retenu pour le remplacement de 20 unités basse-tension, sur 5 ans

Fin 2020, Eurogal décide de confier à son fournisseur historique le remplacement de ses 20 disjoncteurs basse-tension. De même puissance que le prédécesseur, la nouvelle génération 3WA ajoute de nouvelles fonctionnalités de communication digitales et facilite le suivi des paramètres clés grâce à son écran intégré en façade.

Le contrat prévoit le remplacement de l’ensemble des disjoncteurs endéans les 5 ans maximum, une garantie de 10 ans sur le matériel ainsi qu’un stock de réserve. Au bout de multiples retards dus entre autres au COVID, les cinq premiers disjoncteurs ont pu être remplacés en avril 2022. Avec succès.

Un planning d’intervention « zéro impact »

Pour ne pas perturber la production du sidérurgiste, les équipes Siemens et Eurogal ont dû accorder leurs violons pour établir un planning entièrement sur mesure. Chaque disjoncteur a fait l’objet d’une analyse des risques, de ses conditions d’accès et de la nécessité ou non de consigner des installations pour se mettre en sécurité.

Sur cette base, les interventions ont été répertoriées en 3 catégories de durée afin de les planifier lors d’entretiens périodiques ordinaires :

  1. Les unités pouvant être remplacées en moins de 10 heures, lors de l’une des maintenances mensuelles
  2. Les unités nécessitant plus de 10 heures et qui doivent être prévues lors du grand arrêt annuel
  3. Toutes les autres interventions pouvant être effectuées en production

Premier milestone franchi avec succès

Kevin Godfroid: « La facilité de communication et la disponibilité des ressources de Siemens sont des atouts indéniables dans le cadre ce projet. Une fois le planning transmis, les équipes se montrent toujours flexibles et conscientes des difficultés.

En avril dernier, nous avons pu compter sur leur rapidité pour remplacer les disjoncteurs connectés aux ponts roulants et à l’éclairage. Malgré la difficulté d’intervenir un dimanche en pleine nuit, les remplacements se sont parfaitement déroulés. Nous en sommes très satisfaits vu la criticité des infrastructures à protéger. »

La facilité de communication et la disponibilité des ressources de Siemens sont des atouts indéniables dans le cadre ce projet.
Kevin Godfroid, Responsable CTM Electrique

Une attention particulière pour les dispositions de sécurité, saluée par Eurogal

Kevin Godfroid: « Toutes les requêtes pratiques pour la mise en place du chantier m’ont été formulées bien à l’avance par les responsables Siemens : demande d’aménagement d’une zone sécurisée pour le placement des outillages, obtention des différents permis pour pouvoir travailler sur chantier, etc. Cette prévoyance démontre un grand sens de la sécurité. »

Cette collaboration fructueuse se poursuit avec 6 nouveaux disjoncteurs à remplacer lors du grand entretien prévu en décembre 2022, et de nouvelles interventions sont prévues dès le mois de septembre 2023.

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé – abonnez-vous ici à la newsletter