Quelle solution est la meilleure pour démarrer un moteur électrique spécifique ?

Moteurs électriques asynchrones triphasés : vous les utilisez sans aucun doute pour de nombreuses applications. Ce sont les moteurs électriques les plus utilisés dans l'industrie. Il est crucial que le moteur démarre toujours correctement, pour éviter qu'il ne bloque ou ne soit surchargé. Parce que cela entraîne des temps d'arrêt coûteux. Mais la question est : quel est le meilleur moment pour utiliser une solution de démarrage spécifique et pourquoi ? Nous vous guidons à travers les avantages de certains démarreurs couramment utilisés et leurs utilisations.

07.09.2022

Départ direct et inverseur 

Nous commençons par les départs-moteurs les plus simples, basés sur le modèle de démarrage direct et inversé. Avec le démarrage direct, le moteur est démarré ou arrêté par un élément de commutation séparé, immédiatement à pleine puissance (et donc rapidement, au couple maximal). La taille de moteur maximale pour laquelle vous pouvez utiliser cette solution dépend de l'application. Par exemple, certaines sociétés d'énergie n'autorisent pas un démarrage direct avec des moteurs de 5,5 kW ou plus. Le départ inverseur fonctionne comme le démarrage direct, mais peut gérer la rotation dans les deux sens.

En règle générale, les solutions de départ direct et inverseur sont assemblées électromécaniquement à l'aide d'une combinaison d'un disjoncteur et d'un contacteur, ou d'un contacteur et d'un relais de surcharge. Mais, et nous en arrivons maintenant à notre offre, vous trouverez également chez Siemens des démarreurs compacts qui commutent et protègent tout à la fois les moteurs.

Les départs-moteurs Sirius ne mesurent que 22,5 mm de large et assurent la protection des petits moteurs jusqu'à 3 kW. Ils sont disponibles en modèle départ direct ou inverseur, avec protection intégrée contre les surcharges (certifié ATEX). En outre, vous pouvez obtenir une protection contre les courts-circuits jusqu'à 55 kA. Les départs-moteurs SIRIUS consomment également peu d'énergie grâce, entre autres, à la technologie de commutation hybride et sont faciles à ajouter au circuit principal, avec plusieurs démarreurs simultanément. Enfin, vous pouvez facilement combiner les versions « failsafe » des démarreurs SIRIUS aux relais de sécurité SIRIUS 3SK pour constituer un coupe-circuit de sécurité.

Le départ-moteur SIMATIC ET 200SP prend également très peu de place : 30 mm de large. Il protège les moteurs jusqu'à 5,5 kW, à nouveau contre les surcharges et les courts-circuits, et est très rapide à installer, câbler et configurer (dans TIA Portal), ce qui réduit les coûts. Ce démarreur consomme également très peu, grâce notamment à la technologie de commutation hybride, et peut être combiné au SIMATIC F-CPU ou au relais SIRIUS 3SK pour la protection.

Les deux modèles conviennent aux moteurs ayant un nombre de kW limité. Avec des variateurs plus gros, une impulsion de courant élevée est déclenchée si le moteur charge trop l'alimentation. Il faut donc chercher d'autres solutions.

Démarreurs étoile-triangle

Avec un départ-moteur étoile-triangle, le moteur démarre d'abord avec un interrupteur en étoile, ce qui réduit le courant de démarrage d'environ un tiers. Il accélère ensuite jusqu'au couple nominal. Une fois que ce couple est atteint, le commutateur étoile passe le relais au commutateur triangle, provoquant une petite pointe de courant. En réduisant le courant de démarrage, les démarreurs étoile-triangle évitent les pics élevés de la charge électrique.

Vous pouvez utiliser des départs-moteurs étoile-triangle pour des applications de base simples sur des moteurs plus gros jusqu'à environ 500 W et dans une plage de puissance élevée (> 7,5 kW), où il faut éviter les pics de courant de démarrage ou les pics de couple. Comme les applications de sécurité et l'isolation électrique. La technologie est également économe en énergie, simple, connue dans le monde entier et donc facile à entretenir.

Pour les moteurs jusqu'à 90 kW, Siemens propose des démarreurs étoile-triangle prémontés. Pour les moteurs de 90 à 500 kW, vous pouvez composer le démarreur vous-même.

Démarreurs progressifs

Un démarreur progressif permet aussi de réduire le courant de démarrage (et le couple). Mais comme il contient des semi-conducteurs de puissance, vous pouvez démarrer le moteur en douceur (par exemple, pour une bande transporteuse), avec une augmentation continue et sans impulsion du couple. Il est également possible éventuellement d'avoir un moteur qui s'arrête doucement (par exemple, pour les pompes), avec de faibles pics de courant ou de couple. Vous pouvez régler la vitesse à laquelle le moteur démarre et s'arrête en fonction de l'utilisation. Avec ces démarrages et arrêts en douceur, les démarreurs progressifs deviennent la solution idéale lorsqu’un départ-moteur étoile-triangle donne encore un choc mécanique ou des pointes de courant trop importants.

Nos démarreurs progressifs Siemens offrent de nombreuses fonctions intelligentes supplémentaires, telles que l'arrêt progressif, le freinage CC, la protection contre le fonctionnement à vide, le nettoyage de pompe et la protection contre les chocs hydrauliques (c'est pourquoi les démarreurs progressifs sont souvent utilisés avec des pompes). Ou encore la fonction vitesse à progression lente du SIRIUS 3RW, qui permet de faire tourner temporairement le moteur à petite vitesse dans les deux sens, par exemple pour positionner des pièces sur un tapis roulant.

Chez Siemens, vous trouverez des démarreurs progressifs pour moteurs jusqu'à 315 kW (performances de base), 560 kW (performances générales) et 1200 kW (hautes performances). Les démarreurs progressifs sont généralement plus compacts que les convertisseurs de fréquence comparables. Le prix est également inférieur, tout comme le coût du câblage : seuls trois câbles relient le démarreur progressif au moteur, contre six pour les démarreurs étoile-triangle.

Vous ne savez toujours pas quelle solution vous convient le mieux ?

Dans ce cas, laissez-nous vous aiguiller d’avantage sur notre site internet afin que vous trouviez la bonne solution pour démarrer votre moteur asynchrone triphasé. Avec des vidéos claires et un livre blanc à ne pas rater. 

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé – abonnez-vous ici à la newsletter