Chauffage urbain : la digitalisation au service de la décarbonation 

Une solution intelligente rend l’exploitation des réseaux de chauffage urbain plus durable et permet aux propriétaires de bâtiments de réaliser des économies.

Comment alimenter les villes en chaleur durable ? Le chauffage urbain est depuis longtemps considéré comme une réponse prometteuse. La digitalisation vient booster aujourd’hui l’efficacité des réseaux de chaleur : la société suédoise Cetetherm a développé une solution intelligente qui permet aux propriétaires immobiliers de réduire leurs coûts énergétiques et aux fournisseurs de solutions de chauffage urbain d’optimiser leurs réseaux.

Les bâtiments sont responsables de près de 40 % des émissions mondiales de CO2. La plupart de ces émissions sont dues aux systèmes de chauffage et de climatisation qui fonctionnent avec des énergies non renouvelables.

 

Les objectifs mondiaux de décarbonation ne pourront être atteints qu’au prix d’un recours accru aux énergies renouvelables pour chauffer et refroidir les bâtiments et d’une amélioration substantielle de l’efficacité des systèmes.

Les réseaux de chaleur alimentent les bâtiments en énergie renouvelable

Les réseaux de chaleur locaux et urbains suscitent de grands espoirs. Particulièrement adaptés aux villes, ils peuvent être exploités avec des pertes minimales sur les réseaux de distribution dans les zones densément peuplées.

 

Leur grand avantage réside dans le fait qu’ils sont littéralement « ouverts » à la chaleur ambiante, mais aussi aux rejets thermiques, comme ceux des usines d’incinération des déchets. Cette chaleur peut être utilisée pour chauffer des quartiers ou des villes entières grâce à des pompes à chaleur.

 

Mais la façon dont l’énergie thermique est produite n’est pas le seul facteur décisif en matière d’approvisionnement en chaleur durable. Il est tout aussi important que cette énergie soit utilisée efficacement. Une exigence à laquelle de nombreux bâtiments peinent aujourd’hui à répondre : des pièces sont chauffées alors que personne n’y met les pieds de la journée ou des systèmes de chauffage sont configurés de manière inappropriée sans que personne ne le remarque.

Notre nouvelle stratégie digitale permet à nos clients de réduire leur empreinte écologique.
Tomas Haglund, CEO de Cetetherm

Une sous-station d’échange numérique rend les flux de chaleur transparents

C’est là qu’intervient Cetetherm, une entreprise suédoise spécialisée dans le développement de systèmes de chauffage et de refroidissement pour le marché du chauffage urbain. Elle a mis au point une solution pour rendre l’utilisation du chauffage urbain plus transparente. La clé réside dans la numérisation de la sous-station d’échange, l’élément de liaison entre le réseau et le système de distribution de chaleur desservant le client. Capables de se connecter à l’Internet des objets (IoT), les sous-stations de Cetetherm permettent de surveiller et d’optimiser l’utilisation du chauffage urbain via une plateforme en ligne, le Cetetherm Optimizer, et ce depuis n’importe quel lieu.

 

« Notre nouvelle stratégie digitale permet à nos clients d’optimiser leur consommation d’énergie, d’avoir pleinement accès à leur système de chauffage et de réduire leur empreinte écologique », explique Tomas Haglund, CEO de Cetetherm.

Jusqu’à 15 % d’économies d’énergie par bâtiment

Cetetherm estime que sa solution permet de réduire de 10 à 15 % la consommation d’énergie des bâtiments sans compromettre le confort des utilisateurs.

 

Les propriétaires de bâtiments et les gestionnaires d’installations peuvent surveiller à distance et en temps réel les performances de leurs systèmes de chauffage. La sous-station d’échange numérique envoie pour ce faire dans le cloud les données mesurées localement. Un outil d’intelligence artificielle (IA) analyse ces informations et procède aux ajustements automatiques nécessaires. Ce système assure un fonctionnement optimal à tout moment. En cas d’irrégularités, il alerte l’équipe de maintenance. Ces analyses prédictives continues permettent de planifier les opérations de maintenance des installations.

Une transparence accrue pour les opérateurs de réseaux

Les fournisseurs d’énergie peuvent utiliser le Cetetherm Optimizer pour accéder à distance aux appareils et aux installations de chauffage de leurs clients et les surveiller.  Cette plateforme rend leurs réseaux plus transparents et réduit leurs coûts d’exploitation. La solution fournit également une base pour améliorer l’interaction avec les clients et la gestion de l’assistance technique.

 

L’interface de protocole d’application (API) ouverte permet aux fournisseurs d’énergie d’intégrer facilement le Cetetherm Optimizer dans leurs systèmes de production et de gestion.  Ils peuvent ainsi mieux contrôler les installations de chauffage de leurs clients et optimiser l’énergie dans un ensemble de bâtiments connectés. L’implémentation de températures de retour et de débits plus bas peut contribuer, par exemple, à améliorer les performances du réseau. 

Une digitalisation réussie grâce aux bons partenaires 

Convaincu que la digitalisation est la clé d’un approvisionnement énergétique durable, Cetetherm s’emploie à renouveler son portefeuille de produits en misant sur la collaboration : « Au terme d’échanges approfondis sur la manière de digitaliser notre portefeuille, nous sommes tombés d’accord sur le fait que nous devions collaborer avec les principaux acteurs du marché plutôt que de réinventer la roue », explique Patrick Isacson, responsable commercial produit chez Cetetherm.

 

Cetetherm collabore depuis des décennies avec Siemens, qui a d’ailleurs soutenu le développement de l’Optimizer avec ses technologies. La sous-station intelligente de Cetetherm fait appel aux fonctionnalités de Climatix IC, une solution Siemens de télésurveillance incluant des fonctions de diagnostic intelligentes et des algorithmes d’IA pour l’analyse des données. L’interface utilisateur personnalisable de Climatix IC a été adaptée pour ce projet afin de répondre aux exigences de Cetetherm.

Les capacités d’intelligence et d’interconnexion sont essentielles pour digitaliser le secteur de l’énergie. Nous avons intégré les deux dans ce concept.
Patrick Isacson, responsable commercial produit chez Cetetherm

« Le système Climatix IC de Siemens dispose d’une API ouverte que nous avons pu intégrer comme nous le souhaitions », se félicite Patrick Isacson. « Sa conception a facilité l’intégration de la solution à notre propre système cloud. »

 

Le résultat de cette collaboration est une solution de chauffage intelligente qui répond aux besoins des fournisseurs d’énergie, des propriétaires de bâtiments et des locataires, tout en contribuant à un système énergétique plus durable.

 

Cetetherm travaille déjà à l’extension de son portefeuille digital et il sera bientôt possible de moderniser les sous-stations d’échange Cetetherm existantes. Il est également prévu de connecter à l’avenir les unités d’interface thermique (HIU), les pompes à chaleur et les systèmes de ventilation à l’Optimizer. 

Prêts pour l’avenir

L’Europe visant une décarbonation totale des réseaux de chauffage et de refroidissement à l’horizon 2050, les solutions digitales comme l’Optimizer auront un rôle important à jouer. « Les capacités d’intelligence et d’interconnexion sont essentielles pour digitaliser le secteur de l’énergie. Nous avons intégré les deux dans ce concept », souligne Patrick Isacson.

 

Avec le Cetetherm Optimizer, les fournisseurs d’énergie et les propriétaires de bâtiments sont prêts à faire face aux évolutions futures en matière de gestion énergétique. La sous-station d’échange intelligente est en effet adaptée à la gestion de la température du système et à l’utilisation de solutions de chauffage hybrides. Et comme les secteurs du chauffage et de l’électricité convergent de plus en plus dans le cadre de la transition énergétique, le système peut également être utilisé pour équilibrer les charges et lisser les pointes de consommation sur le réseau électrique, apportant ainsi une contribution précieuse à un système énergétique durable.

Un chauffage et un refroidissement durables

Cetetherm offre une expertise en matière de systèmes de chauffage et de refroidissement pour les marchés du chauffage urbain et des chaudières collectives. L’entreprise est l’un des principaux fournisseurs européens de sous-stations d’échange pour réseaux de chaleur.

Créé il y a plus de 60 ans, Cetetherm fait aujourd’hui partie du groupe Nibe. Elle dispose de sites de production en Suède, en France et en République tchèque.

 

Pour plus d’informations, voir www.cetetherm.com

Crédits photos : Cetetherm, Getty Images

24 janvier 2022

Abonnement à la newsletter Stories

Restez à jour à tout moment : ce que vous devez savoir sur la transformation numérique au sein des infrastructures et des industries