Une question de confiance

Comment la technologie permet-elle aux bâtiments de s'adapter aux standards post-pandémie de la vie sociale ?

Partout dans le monde, des millions de personnes ont été confinées à domicile au cours des derniers mois afin de freiner la propagation de la COVID-19. Aujourd’hui, l’économie redémarre progressivement dans de nombreux pays. Le virus a toutefois modifié notre vision du monde. Les lieux publics, les immeubles et les magasins suscitent désormais la méfiance. Comment pourrions-nous encore nous sentir en sécurité au bureau ou en faisant nos courses ? Les entreprises doivent relever un nouveau défi : regagner la confiance de leurs clients en leurs infrastructures et en leurs bâtiments. La technologie peut y contribuer de manière décisive

La pandémie de la COVID-19 a ébranlé le monde et remis en cause de nombreuses certitudes. Du jour au lendemain, le monde extérieur est devenu une menace. L’infection de la COVID-19 nous guette dans les commerces, au restaurant, au travail. Dans les lieux de rassemblement, la distanciation sociale est de mise et le port du masque est obligatoire.

 

En l’état actuel des connaissances de ce virus, rien ne permet d’affirmer que le coronavirus va disparaître de lui-même. La menace de la maladie planera jusqu’à ce qu’un vaccin soit mis au point, ce qui signifie que bon nombre des mesures barrières prises afin de freiner l’épidémie vont s’inscrire dans la durée.

À quand le retour du shopping comme activité de loisir ? 

Même lorsque les magasins auront rouvert et que les gens pourront retourner au travail, certaines choses ne seront plus comme avant. Les interrogations sont nombreuses. Quand pourra-t-on à nouveau faire du shopping pour le plaisir ? Quand pourra-t-on arrêter de porter un masque même chez le coiffeur ? Et quand nous sentirons-nous de nouveau à l’aise et en sécurité au travail ?

En l’espace de quelques semaines, nous avons dû changer radicalement nos comportements sociaux. La façon dont nous percevons les lieux que nous fréquentons et notre manière d’interagir avec notre environnement ont changé. Nombreux sont ceux qui hésitent avant d’appuyer sur le bouton de l’ascenseur ou de saisir une poignée de porte. Le coronavirus nous a obligés à adopter des gestes barrières. Nous ne nous sentons plus tout à fait en sécurité lorsque nous sommes dans des lieux publics ou dans des bâtiments. Comment restaurer la confiance ?

Rétablir la confiance dans les infrastructures

Une chose est sûre : beaucoup d’entre nous ont hâte de pouvoir quitter leur bureau improvisé à la maison et retrouver leurs collègues sur leur lieu de travail. Pour les entreprises, la tâche n’est pas si simple : il s’agit de faire en sorte que leurs collaborateurs et leurs clients se sentent en sécurité dans leurs locaux et soient parfaitement à l’aise.

Cela requiert des aménagements pour faire en sorte que les gens puissent suivre les règles d’hygiène et maintenir les mesures de distanciation sociale. Cela nécessite également la mise en œuvre de mesures pour prévenir des infections. Il importe notamment de pouvoir détecter les gens qui ont été en contact avec une personne infectée. Et en cas d’infection avérée, il faut pouvoir compter sur une communication efficace.

 

Les solutions de gestion technique des bâtiments peuvent apporter une aide précieuse. L’immotique est amenée à jouer un rôle majeur pour permettre aux bâtiments de se conformer aux nouveaux standards post-pandémie, pour protéger les personnes et restaurer la confiance.

Détecter les cas d’infection au plus tôt

Afin de prévenir l’émergence d’un nouveau foyer d’infection, il importe de détecter au plus tôt les cas suspects. À cet égard, la technologie peut être d’une grande aide. Les caméras thermiques permettent en effet de mesurer simplement et efficacement la température des personnes entrant dans un bâtiment. La température peut être prise sans contact, jusqu’à une distance de deux mètres. La manipulation de l’appareil ne représente aucun danger pour le personnel. Des solutions avancées communiquent directement les résultats aux systèmes de vidéosurveillance et de contrôle d’accès de l’entreprise.

La technique au service de la distanciation sociale

Depuis le début de la pandémie, des agents de sécurité ont été postés à l’entrée d’un grand nombre de bâtiments. Leur mission : réguler l’accès aux bâtiments. Dans la plupart des cas, cette tâche pourrait être réalisée par un système de contrôle d’accès. De nombreux systèmes permettent en effet de définir un nombre maximal de personnes pouvant accéder simultanément à une zone spécifique d’un bâtiment. Une fois ce nombre atteint, plus personne ne peut y accéder avant qu’une personne ne quitte la zone concernée. Les règles de distanciation sociale peuvent ainsi être respectées en permanence.

 

Solution alternative ou complémentaire, les données fournies par les capteurs peuvent être utilisées pour gérer le taux d’occupation des lieux. Il est ainsi possible de mettre à disposition des salariés une application mobile leur permettant de vérifier quelles zones dans leur environnement de travail sont déjà occupées par des collègues.

 

Les données fournies par les capteurs peuvent aussi permettre d’analyser les taux d’occupation des lieux. Les employeurs peuvent ainsi réagencer les espaces de travail de manière à délester certaines zones et à faciliter le respect des règles de distanciation sociale.

Interaction sans contact avec les infrastructures

Les virus peuvent se transmettre par le biais des surfaces contaminées. Des mesures d’hygiène adaptées sont donc indispensables. La technologie qui vous permet de réaliser des paiements sans contact via votre smartphone peut être utilisée à d’autres fins. Vos collaborateurs peuvent ainsi appeler un ascenseur via un appareil mobile, mais aussi contrôler des stores extérieurs, l’éclairage ou encore réguler la température d’une pièce.

Optimiser le nettoyage des bâtiments

Dans notre « nouvelle normalité », le nettoyage des bâtiments est essentiel pour lutter contre la propagation du virus. Les bâtiments intelligents permettent de procéder à un nettoyage plus efficace et plus rapide. Grâce aux données anonymisées des capteurs installés dans le bâtiment, il est possible de déterminer quelles zones partagées doivent être nettoyées et désinfectées et selon quelle fréquence.

Améliorer la qualité de l’air

La COVID-19 peut se transmettre par aérosol. Il importe donc de configurer correctement les systèmes de ventilation et de vérifier leur bon fonctionnement. Afin de préserver au mieux la santé des personnels de service et de maintenance, il est recommandé de surveiller et de configurer les systèmes CVC à distance. Les systèmes CVC disposant de cette fonctionnalité sont nombreux. Si l’entreprise ne dispose pas du personnel nécessaire pour remplir cette tâche, il est possible de recourir à un prestataire externe, qui pourra assurer un service 24 heures sur 24 avec un minimum de travail de maintenance réalisé sur place.

Assurer un traçage efficace

Même si le nombre de cas déclarés est à la baisse dans de nombreux pays, les entreprises doivent être en mesure de réagir rapidement si l’un de leurs collaborateurs est diagnostiqué positif à la COVID-19. Si cela venait à se produire, il serait possible de déterminer quels lieux ont été fréquentés par le malade avant son diagnostic grâce à son badge. Les collègues potentiellement contaminés pourraient alors être identifiés, informés et isolés si nécessaire. Afin de lutter contre une éventuelle propagation du virus, le système de contrôle d’accès peut être utilisé pour restreindre temporairement l’accès à des zones ayant été potentiellement contaminées.

Communication ciblée

Pour restaurer la confiance de ses collaborateurs, la communication joue un rôle essentiel. Au vu de la quantité considérable d’informations qui circulent sur la COVID-19, il importe de privilégier un seul moyen de communication pour transmettre efficacement les informations essentielles. Le choix de ce moyen de communication doit pouvoir assurer une information rapide et homogène des usagers du bâtiment. La solution de communication la plus adaptée utilisera donc nécessairement les smartphones des collaborateurs.

 

Les applications de gestion de l’environnement de travail sont des assistants numériques conçus pour aider ceux qui travaillent dans des immeubles de bureaux. Avant la crise, ces applications étaient principalement utilisées dans le but de simplifier les interactions des usagers avec leur lieu de travail, et de les aider à trouver leur chemin au sein du bâtiment. Mais dans le contexte actuel, elles pourraient aussi être utilisées afin d’informer en temps réel l’ensemble des collaborateurs.

 

Ces applications présentent plusieurs avantages par rapport aux autres moyens de communication. Les informations transmises peuvent être adaptées en fonction de chaque lieu, et les collaborateurs peuvent être joints directement sur leur smartphone. Les règles à respecter sont ainsi toujours à portée de main. Les notifications push permettent de transmettre les dernières informations ou les décisions prises. Il est ainsi possible d’informer les collaborateurs d’un changement éventuel des règles en vigueur dans le bâtiment ou des horaires d’ouverture de la cafétéria. Les applications de gestion de l’environnement de travail permettent également de réserver des salles ou des postes de travail, ce qui permet une meilleure organisation de l’occupation du bâtiment et contribue à un meilleur respect des règles de distanciation sociale.

En savoir plus sur le sujet

solution de sécurité

Protégez vos salariés et votre établissement

La sécurité des personnes et des biens au cœur de nos préoccupations. Contrôle d’accès, vidéo-protection et gestion des flux. 

Woman in an office

Smart Buildings

Comment les bâtiments intelligents peuvent-ils aider à s'adapter à la "nouvelle normalité" ?

12.05.2020

Picture credits: Siemens AG

Abonnez-vous à la newsletter

Restez à jour à tout moment : ce que vous devez savoir sur la transformation numérique au sein des infrastructures et des industries.