Crise sanitaire : l’hôpital accélère sa digitalisation 

La crise sanitaire a provoqué un mouvement sans précédent de digitalisation dans de nombreux secteurs. Pierres angulaires de la réponse à la pandémie, les hôpitaux expriment depuis longtemps le besoin urgent de recourir à des infrastructures intelligentes, au service des patients, du personnel soignant et de l’organisation de toute la chaîne médicale. Mais sans en avoir jusqu’alors réellement les moyens. L’enveloppe récemment attribuée au développement de l’e-santé, dans le cadre du Ségur de la Santé, devrait accélérer ce processus. 

L’image des milliers de patients affluant dans les hôpitaux français au printemps dernier est encore présente dans toutes les mémoires. Loin d’être derrière nous, cette crise sanitaire sans précédent a fait émerger une véritable prise de conscience des difficultés liées à la prise en charge urgente de patients et aux conditions de travail du personnel soignant. Des problématiques exprimées depuis de nombreuses années par les hôpitaux.

 

Des besoins aigus dont le gouvernement a pris acte, en attribuant, dans le cadre du Ségur de la Santé, la somme de deux milliards d’euros au développement du numérique dans la santé. Une enveloppe qui permettra de « donner un coup d'accélérateur sans précédent pour rattraper le retard dans la modernisation, l'interopérabilité, la réversibilité, la convergence et la sécurité des systèmes d'information en santé », a indiqué le ministère de la Santé. Quel rôle peuvent jouer ces infrastructures intelligentes et comment s’articulent-elles ? Explications.

Smart hospital : c’est quoi ?

Le smart hospital, c’est de la technologie mise au service de l’humain pour améliorer l’expérience des patients et le quotidien des soignants. Ces solutions permettent d’agréger les données des bâtiments pour permettre aux équipes (soignantes, techniques et administratives) d’accéder, en temps réel, aux bonnes informations. Et ainsi leur permettre de prendre des décisions éclairées – indispensables quand la santé est en jeu !

 

Ces solutions recouvrent tous les aspects du fonctionnement d’un établissement de santé, de la gestion des flux de patients, celle du personnel, des équipements et des salles disponibles. Mais aussi des paramètres essentiels comme le traitement de l’air, de l’eau, la consommation énergétique, la cybersécurité ou la sécurité incendie. Le smart hospital décloisonne ces données et les rend disponibles à tous ceux qui en ont besoin. Autant de solutions qui convergent dans un seul but : rendre l’hôpital plus performant, à tous les niveaux. 

L’objectif est à la fois d’aider à la décision et d’automatiser certaines tâches pour améliorer la gestion globale de l’urgence sanitaire mais aussi alléger le stress des équipes, 
souligne Nada Nadif, Responsable Grands Comptes Nationaux Santé pour Siemens Smart Infrastructure qui a vécu cette crise au contact du terrain. 

Quels sont les bénéfices en cas de pandémie ?

En cas de pandémie telle que celle que nous avons connue avec la Covid-19, les bénéfices apportés par les infrastructures intelligentes se résument en quatre axes : flexibilité, modularité, capacité de réaction et accompagnement des soignants et des équipes. Très concrètement, elles permettent de faire rapidement évoluer les capacités d’accueil des hôpitaux pour répondre aux aspects spécifiques de la crise, dont l’afflux massif de patients et le temps passé en réanimation.

 

Autre apport concret : les patients atteints par la Covid-19 ont eu besoin de respirateurs, d’oxygène et d’être dialysés pour plus de 30 % d’entre eux. La géolocalisation et l’indication de disponibilité d’équipements mobiles tels que les respirateurs font partie de ces solutions qui, au quotidien, facilitent le travail des soignants et réduisent le stress.

Certains hôpitaux ont-ils déjà mis en place certaines solutions ?

Des établissements de santé intègrent déjà des solutions intelligentes dans la gestion du parcours patient, la prise en charge de ce dernier ou encore la sécurisation des bâtiments.

 

L’un des projets majeurs de transformation numérique est la mise en place, dans deux hôpitaux de l’ouest de la France, en partenariat avec Siemens, d’une plateforme d’hypervision Desigo CC (système de gestion du bâtiment) et d’une infrastructure intelligente (WiFi, Bluetooth, IOT…) qui ont pour mission d’interconnecter tous les métiers et disciplines techniques de l’établissement et d’assurer ainsi une visibilité globale des flux et du comportement du bâtiment.

 

La crise sanitaire a incité les hôpitaux à mettre en place des solutions comme la traçabilité dans le dossier patient ou encore le parcours de soin assisté… Des initiatives, qui, associées à une digitalisation généralisée, sont essentielles pour améliorer le bien-être des patients et des conditions de travail du personnel soignant.

Rassurant pour le patient car source de visibilité accrue, la digitalisation du parcours patient permet un suivi en temps réel de son parcours de soin, de son entrée dans l’hôpital à sa sortie, en passant par toutes les étapes de sa prise en charge. 

 

Comment ? Grâce à une application et un bracelet équipé d’un tag, le patient est connecté au système d’information de l’hôpital.

 

Cette solution développée par Siemens permet par exemple au patient de connaître précisément son temps d’attente avant sa consultation. Elle fournit aussi une estimation de son heure de sortie qui peut être communiquée à son accompagnateur ou à l’ambulancier chargé de le raccompagner chez lui. Une solution particulièrement utile pour des patients dialysés ou en traitement oncologique qui doivent régulièrement se déplacer à l’hôpital mais qui a aussi toute sa place dans d’autres services, comme les urgences ou l’hospitalisation de jour. 

Abonnez-vous à la newsletter

Restez à jour à tout moment : ce que vous devez savoir sur la transformation numérique au sein des infrastructures et des industries.