Facilités de paiement : la réponse au besoin de trésorerie des entreprises

Acheter et investir nécessite une trésorerie dont les entreprises, et tout particulièrement les PME, ne disposent pas toujours. Qui plus est dans le contexte actuel marqué par la crise du Covid-19. Les organisations doivent ainsi faire preuve d’agilité et de flexibilité pour s’adapter à la situation. En faisant notamment appel à des solutions innovantes de financement.

Un spécialiste du prêt-à-porter de luxe et des parfumeries qui adaptent ses usines pour produire des masques ou du gel. Des sociétés qui s’unissent pour augmenter la production de respirateurs. Et l’on pourrait allonger encore la liste des entreprises qui ont bouleversé leurs activités pour répondre aux besoins urgents liés à la crise du Covid-19. Une crise sans précédent qui a incité les organisations à faire preuve d’imagination et de flexibilité pour maintenir ou diversifier leur production. Les conditions des prêts bancaires traditionnels (taux, montants, périodes de remboursement…) n’étant pas toujours adaptées, il leur aura également fallu mettre à l’épreuve d’autres sources de financement, comme le crowdfunding ou le leasing.

 

Existant bien avant la crise sanitaire du Covid-19, les facilités de paiement proposées par Siemens Financial Services, se sont révélées particulièrement intéressantes. Réservées aux entreprises déjà clientes de Siemens ou désireuses de passer une première commande, les facilités de paiement permettent l’optimisation de la trésorerie lors de l’achat de produits Siemens (pour un montant minimal de 30 000 €HT). 

Concepteur et fabricant de machines-outils à commande assistée ou numérique, Somab n’a pas hésité à faire appel, début 2019, à cette solution.

Elle est venue en complément de ce que nous trouvions sur le marché au regard de la trésorerie à court terme dont les PME ont besoin,
indique Etienne Debilly, directeur administratif et financier de Somab. 

Et même si nous avions facilement accès à ces crédits étant donnée la bonne situation économique de l’entreprise, nous avons voulu diversifier nos moyens de financementNous avons ainsi financé, sur treize mois et pour un montant total de 277 000 euros, l’achat de commandes numériques avant même que les machines aient été complètement payées. Cela nous a permis de soulager la trésorerie de notre entreprise. »

Un dossier de crédit assorti d’un calendrier de remboursements personnalisé

Cette facilité de paiement permet aux entreprises de passer une ou plusieurs commandes au fabricant d’équipement d’origine (FEO) dans le cadre de leurs achats de pièces intégrées. Principal avantage ? L’entreprise, qui indique sa préférence pour un contrat de crédit lors de la commande, choisit la durée de remboursement la plus adaptée selon son activité et la réception des paiements par ses propres clients. Le fabricant met alors en place un dossier de crédit assorti d’un calendrier de remboursements personnalisé. Les paiements peuvent s’étaler sur une période de 13, 18 ou 24 mois, ce qui offre un réel confort à l’entreprise et lui permet de préserver sa trésorerie pour mener des projets stratégiques et ainsi, développer son activité.

Nous avons réfléchi aux enjeux de nos fournisseurs et avons compris que s’ils achetaient un volume donné, c’est avant tout parce que cela correspondait aux possibilités offertes par leur banque, 
explique Zakaria Jghab, Directeur Commercial Siemens Financial Services.

Nous avons donc imaginé un produit financier parallèle à leur outil bancaire traditionnel, grâce auquel ils pourraient monter des projets ».

 

Un dispositif qui allie savoir-faire industriel de pointe et expertise financière. Et un atout non négligeable, d’autant plus dans le contexte sanitaire actuel. 

Abonnez-vous à la newsletter

Restez à jour à tout moment : ce que vous devez savoir sur la transformation numérique au sein des infrastructures et des industries.